Miels de Lozère 

Le département de la Lozère, de par son relief, sa forte tradition d'élevage, a été l'un des plus épargnés par la pollution de ces dernières décennies. Peu peuplé, encore assez peu industrialisé et comptant peu d'axes routiers majeurs, l'air que l'on y respire est l'un des plus purs de France. C'est, en partie pourquoi l'abeille, sentinelle de l...

Le département de la Lozère, de par son relief, sa forte tradition d'élevage, a été l'un des plus épargnés par la pollution de ces dernières décennies. Peu peuplé, encore assez peu industrialisé et comptant peu d'axes routiers majeurs, l'air que l'on y respire est l'un des plus purs de France. C'est, en partie pourquoi l'abeille, sentinelle de l'environnement s'y plait tant. Ici, elle peut produire le fameux miel de Lozère, généreux, raffiné et parfumé à souhait. L'autre raison à cela est que de nombreux territoires sont encore vierges et offrent une profusion florale hors norme.

Le miel de Lozère est issu d'une apiculture de semi-montagne. La plupart des terres exploitées se situent à 1000 mètres d'altitude. Ainsi, quand, dans la majorité des régions de France, l'apiculture décline, celle-ci n'a jamais été aussi forte en Lozère. Pas moins de 250 apiculteurs se partagent un territoire qui a tout à offrir. Nulle part ailleurs vous ne trouverez une profusion, une telle qualité de miel.


La Lozère, entre causses, forêts, cultures et vergers, présente de multiples visages floraux. Chaque région distincte présente une flore très spécifique. Cette diversité donne naissance à des miels aux saveurs variées, en fonction du terroir et des fleurs butinées. Trois terroirs principaux se dégagent, cependant, et qui caractérisent le miel de Lozère:
Les causses ont une flore, essentiellement composée de sauge, lotier, sainfoin et de serpolet. Les miels conçus sur ces plateaux sera soutenu et ses saveurs puissantes.
Les Cévennes ont un paysage composé de châtaigniers, de ronces et de bruyères. Les miels des Cévennes sont très colorés, rustiques et corsés en bouche.
La Margeride et l'Aubrac ont une flore dominée par les prairies et les vergers. Ce sont aussi des territoires où beaucoup de confitures artisanales sont produites. Le miel de Lozère est, ici, plus floral, plus clair et ses saveurs plus légères.


Il est parfois possible, en fonction des conditions climatiques, que la Lozère produise certains miels très rares. C'est ainsi que, si l'année s'y prête, un apiculteur peut produire des miels mono-floraux quasiment inconnus du grand public. En fonction du déplacement des ruches, une abeille pourra, au cours de son travail, ne butiner presque qu'une variété de fleur. Lors de la récolte, l'heureux apiculteur remplira des pots de miel de bruyère blanche, de chardon, de framboisier ou du miel de sapin. Mais, même lorsque cela n'est pas possible, les apiculteurs lozériens produisent naturellement quelques-uns des miels les plus recherchés des véritables connaisseurs. Si vous êtes amateur, le miel de Lozère saura vous séduire.

Détails
Résultats 1 - 10 sur 10.