Laines & Pulls 

Jusqu'au milieu du XXe siècle, les pâturages lozériens étaient parcourus par de nombreux troupeaux de brebis. Il s'agissait de l'un des départements où cet élevage était le plus développé. C'est donc naturellement que l'artisanat local s'est orienté vers le travail de la laine de Lozère. Une grande partie de la population travaillait dans cette ...

Jusqu'au milieu du XXe siècle, les pâturages lozériens étaient parcourus par de nombreux troupeaux de brebis. Il s'agissait de l'un des départements où cet élevage était le plus développé. C'est donc naturellement que l'artisanat local s'est orienté vers le travail de la laine de Lozère. Une grande partie de la population travaillait dans cette filière, depuis l'élevage jusqu'aux filatures et au produit fini. C'est au moyen-âge, que les proportions étaient le plus impressionnantes. Des familles entières travaillaient et vivaient de la laine de Lozère. Les femmes et les enfants filaient, tandis que les hommes tissaient. A partir de cette laine, étaient produits des couvertures, des couvre-pieds et une large variété de vêtements chauds. Ils étaient ensuite distribués localement ou partaient être vendus dans d'autres régions.
Au cours de la seconde moitié du siècle dernier, le travail de la laine a fortement décliné. L'essor du coton a été le premier coup dur porté au département de la Lozère. Ensuite sont arrivées les fibres synthétiques. Puis la révolution industrielle et le perfectionnement des machines ont encore considérablement réduit le nombre d'emplois. Comme dans bien des régions, l'industrie textile a quasiment disparu. Malgré ces difficultés, une entreprise n'a jamais baissé les bras.


Jusque dans les années 80, c'était toujours la roue à aube qui faisait tourner les machines à carder et le renvideur. Depuis, l'entreprise JM pulls s'est modernisée. La production s'est spécialisée vers des produits régionaux de grande qualité. JM Pulls, c'est des pulls, des châles, des vestes et des ponchos en laine vierge. Les modèles sont conçus en respectant la tradition, et en écoutant la mode et la demande des clients. Ce sont environ 4 000 pièces qui sortent chaque année des ateliers JM Pulls. Une fois la fabrication terminée, chaque vêtement subit un lavage au savon bio avant d'être séché. Cette dernière opération confère aux vêtements une meilleure tenue dans le temps, ainsi qu'un toucher très agréable.


L'ensemble de la production de l'entreprise JM Pulls est réalisée à partir de trois types de laine vierge (mais toujours de la laine de Lozère). Chacune présente une couleur traditionnelle: le Bizet, de couleur beige, le Burel est marron, tandis que la laine dite d'Ile-de-France est blanche. Leur utilisation est une spécificité propre à JM Pulls. Cela permet à l'entreprise de proposer des produits uniques en France. De tels choix ont été faits pour correspondre à une demande de vêtements naturels, solides, confortables et adaptés à notre époque.

Cette catégorie vous présente non seulement les vêtements JM Pulls, mais aussi divers produits pour confectionner et tricoter.

Détails
Résultats 1 - 17 sur 17.